Bogdan Bogdanovic apprend le métier de joueur NBA

adminbsPar adminbs Publié

Après une première carrière en Europe, Bogdan Bogdanovic apprend un tout autre travail en NBA, notamment sur les routines et le calendrier.

Passé de l'Euroligue à la NBA n'a rien d'une passerelle facile. Cette saison, Bogdan Bogdanovic l'apprend doucement, mais sûrement. Après des débuts plutôt timides où le Serbe donnait l'impression de prendre la température, il a dépassé les 10 points lors de six des sept derniers matches avec une pointe à 19 unités. C'est d'ailleurs lui, plein de sang froid, qui a planté les Warriors sur un game-winner.

"C'est mon rêve et j'adore ça (être en NBA), explique-t-il. "Je sais que je peux encore meilleur qu'en Europe"

S'il est encore néanmoins en phase d'apprentissage, il avoue que le rythme est dur à prendre, surtout avec les voyages et l'enchaînement de 82 matches en l'espace d'un peu plus de six mois.

"On a battu les Warriors et la nuit d'après, nous étions morts et nous n'avons pas pu refaire ça. En Europe, on joue deux fois par semaine et il n'y a pas de back-to-back. On joue, on voyage le lendemain, et on joue la nuit suivante."

Dans ce calendrier effréné, Bogdan Bogdanovic a noté un changement de taille, celui des échauffements. Plus longs et plus basés sur le stretching, il n'ont rien à voir avec le Vieux Continent. Les entraînements également divergent beaucoup.

"En Europe, vous n'avez pas tant de matches que ça. Mais si vous perdez, le coach mettait un entraînement de trois heures le lendemain pour vous punir."

Avec 9,8 points de moyenne, Bogdanovic s'en sort plutôt très bien pour le moment. Le rookie de 25 ans, qui a décroché le plus gros contrat de l'histoire pour un débutant, dont le talent n'est plus à discuter, devrait même encore prendre plus de poids dans le jeu des Kings dans les semaines à venir.