CQFR : Nuit de comebacks en NBA, Ntilikina brille devant Parker

adminbsPar adminbs Publié

Voici ce qu'il fallait retenir des 5 matches de la nuit en NBA.

- Al Horford a marqué le panier de la gagne lors de l'incroyable comeback des Celtics contre les Rockets. Mais il est aussi bon de saluer les héros invisibles pour ceux qui n'ont pas vu le match. Avec un panier pour revenir à un point et deux fautes offensives provoquées sur James Harden avant et après le hook de Horford, Marcus Smart a été terriblement décisif. Le type est passé maître dans l'art d'obtenir des coups de sifflet, toujours à mi-chemin entre le vrai bon placement défensif et le flop. Terry Rozier (13 points, 5 rebonds et 2 passes) a lui éléctrisé le Garden en étant constamment agressif après la mi-temps.

- Houston est dans le dur avec cette 4e défaite de rang. Les deux autres joueurs les plus précieux de l'équipe sont absents, Chris Paul et Clint Capela, ce qui explique cela. Mais mentalement et dans l'attitude, les Texans ont besoin de souffler et de se reconcentrer sur le sujet. Ce serait dommage de gâcher une si belle entame de saison.

- James Harden est passé à côté de sa fin de match, mais il peut se vanter d'avoir rentré le panier le plus improbable de la saison. Celui-ci n'a évidemment pas compté. L'horloge est hors-limites.

- Un autre comeback, moins médiatisé, a eu lieu cette nuit. Menés de 20 points, les Bucks ont renversé Minnesota après avoir essuyé les sifflets de leur public. Les Wolves avaient encore 9 points d'avance au début du 4e quart-temps, avant qu'Eric Bledsoe n'entre en scène. Avec 6 points et deux passes décisives dans les dernières minutes, l'ancien joueurs des Suns a été décisif.

- Ah, tiens, un autre comeback, encore moins "causé", a vu le jour dans l'Oregon. Menés de 18 points à mi-chemin dans le 3e quart-temps, les Blazers, sans Damian Lillard, ont douché Philadelphie malgré les 29 points de Joel Embiid et la bonne copie de Dario Saric (25 points, 9 rebonds à 10/12). Le héros improbable : Shabazz Napier. L'ancienne star universitaire devenue anonyme en NBA a signé 23 points, son record en carrière, avec 15 d'entre eux dans le dernier quart-temps.

- Napier mérite d'ailleurs de plates excuses de la part de Jusuf Nurkic pour avoir gâché cette passe splendide qui l'aurait fait entrer dans le top 10 de la nuit.

- Frank Ntilikina rencontrait lui Tony Parker pour la première fois de sa carrière en NBA. Malgré la défaite, le Strasbourgeois a eu un impact positif sur le jeu de son équipe et a brillé devant l'un de ses modèles. Il a notamment battu son record de passes (11), avec 9 points, 3 interceptions et un différentiel de +4 pour son équipe lorsqu'il était sur le parquet. L'une de ses meilleures sorties de la saison.

- On a particulièrement aimé sa feinte de passe pour enrhumer Patty Mills.

- Malgré la défaite, Joel Embiid a montré qu'il prenait chaque soir un peu plus confiance en son shoot extérieur. Le "Process" a claqué 6 shoots extérieurs contre Portland, dont certains... improbables.

- Comme souvent cette saison, Pau Gasol a été le plus fiable des Spurs contre les Knicks. Impossible de ne pas admirer le niveau de jeu et le rendement de l'Espagnol à 37 ans : 17 points, 11 rebonds et 7 passes.

- Fin de la série noire pour Orlando, qui restait sur 9 défaites de suite. Ce sont les Pistons qui ont subi le réveil du Magic, pour leur premier match depuis la blessure de Reggie Jackson. Bismack Biyombo et Marreese Speights ont enfin trouvé comment compenser (un peu) l'absence de Nikola Vucevic en compilant 28 points et 18 rebonds.

Les résultats de la nuit en NBA

Pistons @ Magic : 89-102

Rockets @ Celtics : 98-99

Wolves @ Bucks : 96-102

Knicks @ Spurs : 107-119

Sixers @ Blazers : 110-114