Matt Barnes prend sa retraite… à sa manière

adminbsPar adminbs Publié

Jusqu'au bout, Matt Barnes aura été un thug. Même au moment d'annoncer sa fin de carrière, il a placé une dédicace à ses détracteurs.

Matt Barnes a-t-il vraiment des haters ? Avoir une partie du public à dos n'est-il pas surtout le luxe des grandes superstars ? C'est vrai ça, pourquoi détester un joueur de devoir dans son genre ? Enfin, visiblement, lui est persuadé d'en avoir un paquet. Il en parle fréquemment. Même quand il s'agit d'annonce son retrait des parquets NBA.

Matt Barnes prend officiellement sa retraite

https://www.instagram.com/p/BckrdAClO3l/?taken-by=matt_barnes9

« Je me suis éclaté pendant quinze ans ! J'ai voyagé à travers le monde, rencontré tout un tas de gens cool dont certains resteront des frères pour le reste de ma vie ! Mais maintenant... vous me dîtes que je peux m'habiller comme ça pour mes meetings professionnels et me faire plus d'argent que sur le parquet ? Et passer plus de temps avec mes enfants ? Moi le gars qui était supposé ne rien faire a fini par réussir ! C'est parti ! Aimez-moi ou détestez-moi, j'ai tout fait à ma manière ! »

Joueur controversé, Matt Barnes a effectivement fait (beaucoup) mieux que prévu. Pour être honnête, il n'y a vraiment pas grand monde qui croyait en lui. Sorti d'un cursus complet à UCLA et drafté au deuxième tour en 2002, il n'a même pas trouvé de place en NBA avant janvier 2004. Il a dû passer l'ancienne ABA avant de taper dans l'oeil des Los Angeles Clippers.

Mais c'est surtout aux Golden State Warriors que sa carrière a vraiment pris son envol. Le visionnaire Don Nelson lui a donné sa chance au sein d'un effectif de mauvais garçons. Là-bas, ça jouait tout pour l'attaque. Sans vrai pivot. Run, run, run. Gun, gun, gun. Un style de jeu taillé pour l'ailier longiligne capable de shooter et de défendre sur plusieurs positions. Il faisait d'ailleurs partie de la fameuse team « We Believe » des Warriors, tombeurs des Dallas Mavericks têtes de série en PO.

Le titre pour finir en apothéose

Matt Barnes a joué pour de nombreuses autres équipes. Orlando, Memphis, Phoenix, New York, Philadelphia, Sacramento, Los Angeles (aux Clippers et aux Lakers)... Son retour aux Warriors, l'an dernier, lui a permis de conclure sa longue carrière avec une bague de champion finalement bien méritée.

Il va désormais consacrer plus de temps à ses enfants (deux jumeaux) et à ses business extra-sportifs. Le désormais ex-NBAer dirige aussi une fondation qui lutte contre le cancer en soulevant des fonds. Il veut aussi travailler avec UCLA pour permettre à des enfants malades et sans argent d'aller à l'université.

Le garçon a une réputation de bad boy. Il a notamment été condamné pour une bagarre dans un club new-yorkais et les coups qu'il porté à Derek Fisher, son ancien coéquipier qui sort désormais avec l'ex-femme de Barnes, ont mené à une enquête de la NBA. Mais le bonhomme a aussi un grand cœur. Bonne chance pour la suite !