Portis-Mirotic, le duo des Bulls qui casse des bouches

adminbsPar adminbs Publié

Nikola Mirotic et Bobby Portis ont inscrit 47 points à eux deux pour faire tomber les Celtics cette nuit. Le tandem cartonne en ce moment.

D’abord Nikola Mirotic et Bobby Portis ont échangé les provocations et les insultes. Ensuite les coups de poing. Enfin, le plus jeune a frappé violemment et soudainement au visage son aîné espagnol. Depuis, ils n’échangeaient plus rien du tout. Plus un mot. Pas un message. Et ce malgré les nombreuses excuses publiques et privées de l’agresseur, suspendu huit petits matches par les Chicago Bulls. La victime, elle, est restée à l’hôpital afin de faire soigner ses multiples fractures faciales.

Mirotic a mis du temps pour revenir. Il a ravalé sa fierté. Sa frustration. Il n’a joué que trois matches cette saison. Le résultat ? Trois victoires consécutives pour des taureaux lancés sur une série inattendue aux effets thérapeutiques. Dissipée, les rumeurs d’un ultimatum posé par l’intérieur : ce ne sera pas lui ou Portis mais bien les deux. Car c’est ensemble qu’ils ont fait plier la meilleure équipe de la Conférence Est cette nuit (108-85).

« Niko a été incroyable. Lui et Bobby ont été excellents ensemble. Boston a joué petit en mettant [Al] Horford en pivot et nous avons laissé Bobby et Niko sur le terrain. Ça a fini par payer pour nous », commentait Fred Hoiberg, un coach qui peut enfin retrouver le sourire. « Ces gars-là ont vraiment joué ensemble. Ils se sont bien trouvés sur les actions entre le poste haut et le poste bas. J’adore leur alchimie actuelle. »

Une complicité impensable il y encore quelques jours. Nikola Mirotic ne voulait plus partager un vestiaire avec Bobby Portis. Il a fait marche arrière, pour le bien du groupe. Cette nuit, il donnait le poing, fermé mais amicalement, pour checker son jeune coéquipier après chaque action. Ils ont d’ailleurs inscrit 47 points à eux deux. 24 pour Mirotic et 23 pour Portis. Plus important encore, le passé appartient désormais au passé.

« C’est derrière nous. On essaye juste de bien jouer au basket et de gagner des matches. Tout le monde parle de ça mais ça n’a plus d’importance », assure Bobby Portis.

La saison sera longue et délicate pour les Bulls. Elle a d’ailleurs très mal démarré. Du coup, toute petite victoire est importante à savourer. Qu’il s’agisse d’un succès contre un cador, d’une série en cours, d’une alchimie enfin créé entre deux joueurs importants ou même simplement d’un peu de sérénité retrouvée avec la paix entre deux hommes.

Les highlights de Nikola Mirotic