Paul George, les Pacers ne lui ont pas pardonné

adminbsPar adminbs Publié

Paul George est venu s'imposer sur le parquet des Pacers avec OKC. L'ancien ailier d'Indiana a pu constater que son départ n'avait toujours pas été digéré...

Paul George savait qu'en quittant Indianapolis, il fendrait le coeur de beaucoup de fans des Pacers. C'est surtout la manière qui les a chagrinés. A un an de la fin de son contrat, et peu après avoir affirmé qu'il voulait rester, George avait demandé et obtenu un trade vers OKC, forçant un peu la main au nouveau General Manager Kevin Pritchard. Quelques mois plus tard, il était bien conscient que son retour dans l'Indiana ne se passerait pas sans heurts. Le public ne lui a pas encore pardonné. Le fera-t-il d'ailleurs seulement un jour ?

Paul George a été sifflé sur la plupart de ses prises de balle. Conspué plus que n'importe lequel de ses coéquipiers lorsqu'il s'est retrouvé sur la ligne. Chahuté sur des pancartes avec des messages aussi durs à entendre que celui-ci : "Tu voulais de meilleurs coéquipiers. Nous, on voulait un meilleur leader". Ou celui-là : "Paul George, tu nous manques... Non, je déconne". Assez blessant aussi, au regard de ce qu'a apporté le Californien à cette franchise pendant 7 ans, cette vidéo diffusée en marge de la rencontre face au Thunder. On y voit des historiques des Pacers en action. Personne n'est oublié : Wayman Tisdale, Chuck Person, Dale Davis, Jeff Foster, Jalen Rose, Rik Smits, Reggie Miller, etc... Une omission notable, celle de Paul George.

Cette manière de forcer un départ est toujours regrettable et discutable. Mais les Pacers et leurs fans ne peuvent pas avoir oublié que George a été le leader d'une équipe d'Indy qui a par deux fois menacé la suprématie du Heat de LeBron James à l'Est. Leur colère du moment était compréhensible, toutefois. Et elle aura a peine été atténuée par le match poussif, très poussif, de leur ancienne idole.

Passé à côté... mais clutch

Paul George a shooté à 3/14 pour 12 points, 5 passes et 3 interceptions. Loin de ses meilleures performances dans le Hoosier State. Un peu fébrile pas toujours judicieux dans ses choix, on l'a évidemment vu plus à son avantage par le passé. Le contexte n'était bien sûr pas le même. Néanmoins, George a réussi à être décisif et à passer outre l'antagonisme populaire. C'est lui qui, dans la dernière minute, a chipé le ballon à Victor Oladipo avant d'être envoyé sur la ligne et deux réussir deux lancers cruciaux. Son Thunder a remporté la victoire et il va désormais pouvoir tenter de passer à autre chose puisqu'il ne reviendra pas, sauf improbables Finales NBA entre OKC et Indiana, sur les lieux de ses premiers exploits en NBA. Comme à son habitude, Paul George a tenté d'adopter une attitude détachée, comme pour montrer que tout ça ne l'avait pas atteint.

"Je suis ravi que tout ce cirque soit fini. Je savais parfaitement comment ce serait, je n'ai pas été surpris. On a gagné et c'est l'essentiel", a-t-il expliqué sur ESPN.

Avec le temps, peut-être l'image de Paul George auprès de ses anciens fans changera-t-elle. C'est souvent le cas. Les meilleurs souvenirs remonteront à la surface et ce départ houleux sera relégué au second plan. Il suffit de voir comment les Toronto Raptors ont soldé leur passif avec Vince Carter. Son maillot risque même d'être retiré une fois le vétéran parti en retraite...

Les stats de Paul George

Season Team G Min FGM FGA FG% 3PM 3PA 3P% FTM FTA FT% OR DR Reb Ast TO Stl Blk PF Pts
2017-18 OKC 25 36:51 7.0 17.0 41.2 3.0 7.3 40.4 3.3 4.0 82.2 0.8 4.8 5.6 3.3 2.9 2.4 0.6 2.9 20.3