Quand Steven Adams joue comme ça, OKC a un Big Four

adminbsPar adminbs Publié

Steven Adams fait des dégâts considérables en attaque depuis trois matches. Le Néo-Zélandais profite de la nouvelle stratégie en vigueur à OKC.

On vous disait hier que le Thunder avait peut-être adopté la bonne approche. Ca se confirme. L'échantillon reste faible - trois matches - mais la tendance semble solide. Les coéquipiers des membres du Big Three sont plus impliqués et, comme par enchantement, les victoires se succèdent. Steven Adams est le grand bénéficiaire de l'opération.

OKC a cette fois dominé le Jazz, toujours sans briller de manière constante. C'est même seulement dans le 4e quart-temps que les joueurs de Billy Donovan ont fait la différence. C'est un panier de Steven Adams, justement, à 40 secondes de la fin, qui a donné un avantage définitif au Thunder. Ni Russell Westbrook, auteur d'un triple-double, ni Paul George (21 points à 7/13) ou Carmelo Anthony n'ont eu besoin de jouer les héros.

Qu'importe si la manière n'est pas encore complètement là. L'intention est présente et le résultat aussi. Adams, déjà auteur de deux sorties très solides face à Minnesota et San Antonio, a poursuivi sur cette dynamique positive. 27 points (record en carrière) et 6 rebonds à 11/11 contre les Wolves, 19 points à 10 rebonds à 8/13 face aux Spurs et enfin 20 points et 9 rebonds cette nuit.

Il a fait souffrir Gobert

Sur ces 3 matches, le pivot tourne donc à 22 points et 8.3 rebonds de moyenne avec un joli 28/34 à la finition. Les défenses ont de plus en plus de mal à gérer sa présence alors que George et Anthony, deux scoreurs potentiellement meurtriers, sont présents sur le parquet. Le laisser sans surveillance rapprochée n'est pas envisageable, même s'il n'a pas le profil d'un pivot moderne

. Rudy Gobert, pour son deuxième match depuis son retour de blessure, a passé une sale soirée face à Adams. Le Néo-Zélandais a tenu son rang en défense (5 points et deux tentatives seulement pour Gobert), tout en mettant le Français en difficulté offensivement.

"Si Steven a autant de bonnes positions, c'est grâce aux autres. Maintenant que nous sommes patients en attaque, il va avoir ces opportunités et c'est très bien pour nous. Je ne suis même pas sûr que lui ait changé quoi que ce soit à son jeu", a expliqué Billy Donovan sur ESPN après la rencontre.

Le calendrier devrait permettre au Thunder de poursuivre cette bonne série. OKC affronte en effet Brooklyn. L'occasion de faire de cette "approche", un fondement de l'identité de l'équipe. Et l'opportunité pour Steven Adams de prouver qu'il peut, au moins occasionnellement, donner envie aux observateurs de parler de Big Four pour cette équipe.

Les stats de Steven Adams

Season Team G Min FGM FGA FG% 3PM 3PA 3P% FTM FTA FT% OR DR Reb Ast TO Stl Blk PF Pts
2017-18 OKC 20 31:19 5.8 8.8 65.3 0.0 0.0 - 2.0 2.9 69.0 4.4 3.8 8.2 0.8 1.8 1.4 1.1 2.7 13.5